Stopcovid, l’horreur annoncée

Dispositifs. «StopCovid» : c’est le petit nom du projet sur lequel planche le gouvernement pour identifier les personnes ayant été en contact avec une personne infectée par le coronavirus, affirment le ministre de la Santé Olivier Véran et le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O dans le Monde ce mercredi. Il s’agirait notamment d’une application sur smartphone, utilisable «sur la base du volontariat» assurent-ils alors que le recours à des dispositifs électroniques inquiète les défenseurs des libertés publiques.

Que des hommes politiques dit républicains se permettent même d’imaginer ce genre de dispositifs est invraisemblable. Qu’ils imaginent même que cette application miracle va permettre de sauver des vies alors qu’ils n’ont même pas été capable de mettre en place un système de suivi dans les EHPAD, lieux pourtant restreints avec une bonne connaissance de l’identité des personnes en jeu montre qu’ils sont prêt à faire presque n’importe quoi pour ne pas être accusé d’immobilisme.

L’argument «sur la base du volontariat» est un argument tordu. Imaginez un peu comment seront traités ceux qui ne seront pas volontaires.

Aucune auteur de SF n’aurait imaginé une telle situation. Pour sauver des vies, nous allons devoir continuer à renoncer à toute liberté. Car nous avons déjà renoncé à nos liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *